Enseignements

L’étudiant choisit l’une des deux options ci-dessous :

2 cours magistraux annuels (2×25 heures), les 4 séminaires semestriels correspondants obligatoires obligatoires (4×25 heures)

Droit international privé :

Mme GORÉ

  • Droit international privé des obligations : Mme CORNELOUP
  • Droit international privé des personnes et de la famille : Mme GANNAGÉ & Mme GORÉ

ET

Droit du commerce international :

M. D’AVOUT

  • Contentieux judiciaire international : Mme CORNELOUP
  • Entreprises et commerce international : M. D’AVOUT

2 séminaires semestriels (2×25 heures) à choisir parmi les suivants:

  • Arbitrage commercial international : M. LAAZOUZI
  • Droit privé comparé : M. BORGHETTI
  • Droit international des investissements : M. NOUVEL
  • Droit international des échanges commerciaux : M. NOUVEL
  • Protection internationale et européenne des droits de l’homme : M. TOUZE
  • Droit bancaire, financier et monétaire international : M. BONNEAU
  • Droit de la « Common Law » : Mme GIRARD

Détail des enseignements

Retrouvez ici le détail des enseignements.

Mémoire de recherche

Les étudiants sont astreints à la rédaction d’un mémoire sur un sujet à définir avec l’un des enseignants du M2 de leur choix et portant sur un thème relevant des programmes d’enseignements.

À noter :

L’étudiant peut suivre à titre facultatif un enseignement de langue de 30h.

Contrôle des connaissances

L’admission est notée sur 160. Elle repose sur :

  1. une épreuve écrite portant sur :
    • le programme de celui des deux cours magistraux choisi à cette fin par l’étudiant, et des deux séminaires correspondants.
    • le programme général de ces trois enseignements. L’épreuve est notée sur 20.
  2. deux séminaires associés au cours magistral retenu par l’étudiant, faisant l’objet d’un contrôle continu et notés sur un total de 20.
  3. un exposé-discussion portant sur le programme du cours magistral et des deux séminaires associés que l’étudiant n’a pas retenus au titre de l’épreuve écrite de 5 heures mentionnée précédemment, ainsi que sur le programme général de ces trois matières. Notée sur 20, cette épreuve consiste en un exposé de 20 à 30 minutes suivi d’un échange avec les deux professeurs constituant le jury. Elle est destinée à apprécier la capacité de l’étudiant à évoluer dans l’ensemble du champ disciplinaire de la formation et à mesurer son aptitude à définir une problématique et à développer une argumentation sur un sujet précis d’ordre théorique ou pratique.
  4. une note de contrôle continu sur 20, obtenue dans le suivi des deux séminaires associés au cours magistral retenu au titre de l’exposé-discussion.
  5. une épreuve orale (notée sur 10) et une note de contrôle continu (sur 10) dans chacun des deux séminaires optionnels retenus par l’étudiant.
  6. la soutenance d’un mémoire individuel ou en équipe sur un sujet relevant d’un enseignement du M2, approuvé par le professeur responsable de cet enseignement, notée sur 40. La soutenance a lieu au terme des enseignements, avant la délibération du mois de juillet.
  7. éventuellement une épreuve de langue facultative, notée sur 20 étant précisée que n’entre dans le total de l’admission que la moitié des points au-dessus dans la moyenne et dans la limite des 2,5 points.

Entraine l’ajournement, sauf décision individuelle du jury :

  • toute défaillance à une épreuve;
  • une note de mémoire inférieure à la moyenne;
  • une note d’exposé-discussion inférieure à 8/20;
  • un zéro à un contrôle continu

Sont déclarés admis les étudiants dont le cumul des notes atteint au moins 80 sur 160.

Cas particuliers :
  • Les étudiants qui souhaitent bénéficier d’un régime de scolarité en deux ans doivent déposer une demande motivée avant la fin du premier semestre.
    Leur choix est définitif. Les étudiants admis au bénéfice d’un régime de scolarité en deux ans doivent définir avec le responsable du master le programme de chaque année d’études. Les étudiants doivent prendre une inscription au début de chacune des deux années universitaires.

  • Les étudiants qui justifient d’une activité professionnelle continue peuvent, exceptionnellement, être dispensés du contrôle continu par le président de l’université, sur proposition du responsable de la formation.
    Des épreuves ou travaux de substitution sont définis par le responsable du master.

Le diplôme est délivré avec la mention :
– Passable : note moyenne au moins égale à 10 sur 20 et inférieure à 13 sur 20 ;
– Assez bien : note moyenne au moins égale à 13 sur 20 et inférieure à 15 sur 20 ;
– Bien : note moyenne au moins égale à 15 sur 20 et inférieure à 17 sur 20 ;
– Très bien : note au moins égale à 17 sur 20.

Ces informations sont fournies à titre indicatif et n’engagent pas l’Université, des modifications sont possibles en fonction des évolutions législatives. Retrouvez toutes les informations officielles sur le site de Paris II.